US Pecq Badminton
Bad is Good

questions a ... SEVERIN

3- Qu'aimes-tu dans ce sport ?
Le bad est beaucoup plus physique qu’il n’y parait... Moi qui ai toujours aimé aller au bout de mon effort, je suis servi : après un entrainement, je rentre chez moi complètement épuisé, mais ravi !
Avec une vie de famille, je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à mon sport. Et avec le bad, c’est la garantie d’une dépense physique intense tout en m’amusant.
Le bad est en effet très ludique. Le plaisir du jeu est tout le temps présent, et même en match amical, il apporte sa dose d’adrénaline.
J’aime aussi beaucoup le côté convivial du bad : il y a une grande diversité de pratiquants, tout le monde joue avec tout le monde et cela donne une ambiance vraiment sympa.
1- Quand as-tu commencé le badminton ?

J'ai commencé le badminton en 2008, après avoir pratiqué de nombreux autres sports de façon assez intense et exigeante.
2- Pourquoi as-tu joué au badminton ?
J'ai eu l’occasion de découvrir ce sport avec des collègues de travail qui y jouaient régulièrement le lundi midi.
Je n’avais jamais pratiqué de sport de raquette auparavant. Mais très accessible, le badminton m’a plu immédiatement.
4- Pourquoi avoir choisi le club du Pecq ?
J'ai choisi le club du Pecq parce qu’il était proche de chez moi et qu’il offrait de nombreux créneaux, notamment après 20:30, et cela me permet de coucher mes enfants avant de repartir jouer au bad.
5- Qu'est-ce que le badminton t'apporte personnellement ?

Le bad me permet d’abord de me défouler, de me déstresser et de conserver une bonne condition physique.
Même si je ne recherche plus autant qu’avant la performance pure, le bad me donne quand même l’occasion d’apprendre, de progresser et finalement de me prouver que je suis encore capable d’être performant.
C’est aussi un nouveau défi à chaque nouvel adversaire car il faut savoir se réinventer: adapter sa tactique, trouver la faille, prendre le dessus, tenir physiquement et mentalement …
Moi qui aime la compétition, le bad me fait retrouver cette immense satisfaction de se dépasser et de gagner (parfois).
6- Quelle est ta fréquence de pratique ?
Je pratique le badminton 2 fois par semaine. Une fois avec mes collègues et une fois avec mon club en jeu libre.
L’année prochaine, j’espère trouver le temps de pratiquer une 3ème fois dans la semaine, idéalement encadré par un coach qui puisse m’aider à progresser plus vite.
Pratique du badminton:  8  ans
Pratique au Pecq:  1 an
 7-


et VOUS ?